Accueil > Vie de la paroisse > Feuille d’Informations Paroissiales > Du 7 février au 15 février 2015

Vie de la paroisse / Du 7 février au 15 février 2015

Service Evangélique des Malades

"J’étais malade et vous m’avez visité" (Mt 25,36).

Cette parole de Jésus souligne combien il est important que tous les chrétiens soient attentifs aux malades, aux handicapés, aux personnes âgées. L’Eglise, tout au long de son histoire, a toujours manifesté son attention aux personnes les plus fragiles et les plus souffrantes ; en cela, elle suit l’exemple de Jésus qui nous est montré dans l’Evangile si proche des malades.

Instituée par saint Jean-Paul II en 1992, la journée mondiale des malades célébrée chaque 11 février, jour anniversaire des apparitions de Marie à Lourdes, lieu de guérison des corps et des cœurs doit être pour chacun d’entre nous l’occasion de prier pour les malades de notre paroisse et ceux qui les visitent.

À St Antoine, il existe depuis maintenant une vingtaine d’années le Service Evangélique des Malades (SEM), un service paroissial de la communion portée au domicile des malades qui ne peuvent plus se déplacer pour participer à l’eucharistie.

Actuellement, une équipe de huit personnes se rend disponible pour visiter et accompagner spirituellement à domicile les personnes souffrant de maladie ou du grand âge. Nous cherchons à rompre leur isolement spirituel par une écoute attentive et en leur portant la communion.

Ainsi, ces personnes visitées se sentent reliées à la communauté paroissiale et ce lien est particulièrement manifesté lorsqu’elles reçoivent la communion apportée par une personne qui l’a reçue du prêtre ou du diacre à la fin de la messe. Ils sont signes de la communion de toute l’Eglise. « Sois béni, toi qui portes l’eucharistie à notre sœur malade et assure-la de la prière de la communauté ».

Notre mission peut nous amener à signaler à nos prêtres toute personne désireuse de recevoir le sacrement des malades ou le sacrement de réconciliation. Nous nous réunissons une fois par mois pour établir un lien avec les personnes que nous visitons et prions pour elles.

Ce service doit être l’émanation de la communauté paroissiale tout entière. Chacun doit se sentir concerné pour signaler au SEM les personnes susceptibles d’être visitées. Il ne faudrait pas que, faute d’information, nous laissions des malades dans un isolement spirituel et sans lien avec la paroisse. Chacun est appelé à devenir vecteur du Christ vers un frère ou une sœur malade.

Bernard Viossat (diacre) et les membres du SEM

Téléchargez la FIP au format PDF


Agenda paroissial
A souligner cette semaine





Tous les articles de la rubrique