Accueil > Vie de la paroisse > Feuille d’Informations Paroissiales > Du 11 avril au 19 avril 2015

Vie de la paroisse / Du 11 avril au 19 avril 2015

Mon Seigneur et mon Dieu !

Nous avons vécu une belle semaine sainte sur notre paroisse. Avoir célébré ensemble la mort et la Résurrection de Jésus, notre Seigneur et notre Dieu, irrigue en profondeur la vie de notre communauté paroissiale. En ce deuxième dimanche de Pâques, Jésus ressuscité apparaît à Thomas et l’invite à dépasser son incrédulité et à vérifier la réalité de sa Résurrection en mettant ses doigts dans le trou des clous, en glissant sa main dans la plaie ouverte de son côté d’où ont coulé le sang et l’eau. Oui, Thomas est invité à vérifier que Jésus, qui était mort, a vaincu la mort, qu’il est le Vivant.

Mais au-delà du fait de la Résurrection, Jésus veut conduire Thomas à reconnaître la source de Vie qui jaillit de son corps ressuscité, à toucher par un acte de foi et à accueillir ce qui ne peut se voir et se toucher physiquement : son amour miséricordieux. Thomas doit recevoir par la foi en Jésus ressuscité, l’Esprit Saint donné pour le pardon des péchés. Et, en ce dimanche de la miséricorde, Jésus nous dit bienheureux si nous croyons sans avoir vu, c’est-à-dire si nous accueillons par la foi l’amour miséricordieux qui jaillit de son coeur transpercé. Voilà la réalité de la Résurrection, le coeur de Jésus brûlant d’amour pour les pécheurs que nous sommes. C’est le message reçu et diffusé par sainte Faustine Kowalska qui nous invite à dire simplement : « Jésus, j’ai confiance en toi ! ».

Cette expérimentation de la miséricorde de Dieu dans nos vies est centrale et c’est pourquoi le pape François a annoncé une année sainte de la miséricorde à partir du 8 décembre 2015 : « Le message de Jésus est celui-ci : la miséricorde. Pour moi, je le dis humblement, c’est le message le plus fort du Seigneur : la miséricorde ! ».

Puisse cette année sainte nous aider à accueillir dans la foi et à faire connaître la miséricorde que Dieu dispense largement au monde par son Église, notamment par le sacrement si important, mais hélas trop délaissé, de la réconciliation.

Père Christophe de Lussy

Téléchargez la FIP au format PDF


Agenda paroissial
A souligner cette semaine





Tous les articles de la rubrique