Accueil > Vie de la paroisse > Feuille d’Informations Paroissiales > 913 - du 2 avril au 10 avril 2016

Vie de la paroisse / 913 - du 2 avril au 10 avril 2016

Un art qui ouvre à la Présence

Aujourd’hui Jésus nous confronte à la réalité sensible de sa Résurrection. Dans un geste de grande miséricorde, il répond à la demande de Thomas et l’invite à toucher les marques de la Passion sur son corps glorieux. Heureuse absence et heureuse demande, qui lui valent un tel honneur et une telle marque d’amour de son Seigneur.

L’Église, grande pédagogue, nous plonge dans la résurrection de Jésus au moment du renouveau du Printemps. La nature de plus en plus florissante, la lumière renaissante de jour en jour depuis Noël, le réveil des oiseaux, tous ces signes merveilleux nous invitent et nous aident à rentrer par nos sens dans la joie du temps pascal. L’exposition de peintures de Sylvain Brault que vous avez sous vos yeux pendant ce dimanche de la Miséricorde explore les vingt Mystères du Rosaire avec une vision contemplative de magnifiques paysages. Ainsi, l’art nous interpelle non seulement sur ces Mystères sacrés, mais aussi sur la place et le rôle de l’homme dans la création (voir l’Encyclique du Pape François), comme le rappelle le Psaume 8 que nous chanterons ensemble dans quelques semaines : « Tu l’établis sur les œuvres de tes mains (…) Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? »

La musique aussi nous interpelle, et nos oreilles participent à cet émerveillement. Ainsi les Sonates des Mystères de Biber, dont trois sont jouées au violon pendant ce Printemps de l’orgue, nous invitent-elles à revisiter à la manière des méditations ignaciennes L’Annonciation, L’agonie de Jésus au Mont des Oliviers et La Résurrection. Avec cette musique inspirée, nous pouvons revivre ces moments quasiment en direct ; ils deviennent l’espace d’un moment d’une actualité brûlante, immédiate, par la mise en mouvement de nos sens et de notre âme. Mais cela suppose que, comme Thomas s’approche de Jésus pour rentrer en contact avec la révélation de son corps glorieux, nous ayons le désir de vivre dans la beauté du monde une expérience semblable qui nous soulève et nous entraîne. « Levez les yeux au ciel de l’âme ! » écrivait Goethe.

« Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur ». L’annonce de la Résurrection n’avait probablement pas suffi à leur joie, à taire leur inquiétude ; Jésus avait conscience de la nécessité d’offrir sa présence réelle, de combler leurs sens, et d’ajouter dans un autre élan de miséricorde « La paix soit avec vous » !
Vivre la présence du Christ ressuscité… c’est bien ce qui nous met le cœur en joie chaque dimanche !

Eric Lebrun

Feuille d’informations paroissiales


Agenda paroissial
A souligner cette semaine





Tous les articles de la rubrique