Accueil > Vie de la paroisse > Feuille d’Informations Paroissiales > Du 21 mai au 29 mai 2016

Vie de la paroisse / Du 21 mai au 29 mai 2016

Il y a de la place en Dieu

Ce dimanche nous fêtons la Sainte Trinité. Il n’est déjà pas simple de nos jours de croire en Dieu, et nous chrétiens, nous affirmons en plus qu’il est Trinité. C’est à en perdre son latin, ou comme me confiait une paroissienne vendredi dernier : « la Trinité, c’est un peu prise de tête ! » Merci à elle pour cette accroche inespérée.

Peut-être faisons-nous ce raisonnement : comme je n’y comprends pas grand-chose, ça doit être sans importance. Ne parle-t-on pas du « mystère » de la Sainte Trinité ? D’ailleurs le mot Trinité ne se trouve pas dans l’Évangile. Certes, le mot n’y est pas, mais parce que la réalité y est partout présente, comme sa source. Prenons l’exemple du fleuve : la source n’est-elle pas ce qu’il y a de plus essentiel en même temps que de plus invisible ? Ainsi, la Trinité est mystère parce qu’il y a toujours plus à y puiser, et cette eau vive se laisse difficilement contenir dans le petit récipient de nos raisonnements humains.

La Trinité est donc à la source de l’Évangile, c’est-à-dire de la bonne nouvelle. Dieu est Père, Fils et Saint Esprit, et ça c’est une bonne nouvelle ! Comment cela ? En cette année de la miséricorde, j’y vois au moins une bonne raison. Confesser un Dieu unique mais non pas solitaire, ce Dieu qui est circulation, communion d’amour, c’est affirmer en un certain sens qu’il y a de la place en Dieu. Une place plus grande que je ne pourrais jamais l’imaginer, et donc toujours une place pour moi. En Jésus-Christ qui nous révèle le Père et nous envoie l’Esprit-Saint, Dieu assume ma personnalité unique, et montre qu’il a déjà franchi la distance de mes propres trahisons. Dieu est Amour et moi j’ai une place en Dieu ; par mon baptême je suis devenu enfant de Dieu.

Nous pouvons nous en souvenir lorsque nous prions le ‘Notre Père’ qui nous fait entrer dans le mouvement de la Sainte Trinité : « Et voici la preuve que vous êtes des fils : Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, et cet Esprit crie « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! » (Ga 4,6)

Gonzague de Pontac, séminariste

Feuille d’Information Paroissiale


Agenda paroissial
A souligner cette semaine





Tous les articles de la rubrique