Accueil > Vie de la paroisse > Feuille d’Informations Paroissiales > 886 - du 7 janvier au 15 janvier 2017

Vie de la paroisse / 886 - du 7 janvier au 15 janvier 2017

Epiphanie

Il ne suffisait pas que le Messie vint au monde. Il fallait aussi qu’il soit connu de lui. Et avant même qu’Il eût commencé à prêcher, la création le manifestait. Les mages d’Orient reconnurent son signe et se mirent en quête de lui . Mais déjà le monde se divise à son sujet. Les mages le cherchent pour l’adorer, Hérode le cherche pour le tuer. Les uns lui apportent des présents symboliques : de l’or car ils vénèrent en lui le roi du monde ; de l’encens car Il est le grand prêtre qui intercèdera pour nous auprès de Dieu et de la myrrhe utilisée pour embaumer les morts, car un jour il vaincra la mort et l’emmènera captive.
Hérode, lui, calcule déjà en son cœur comment il pourra se débarrasser de lui. Car Dieu gêne quand Il intervient concrètement dans l’histoire. Et les puissants ont à juste titre peur d’être renversés de leurs trônes.

Ainsi l’Épiphanie du Seigneur, celle de ce jour, celle plus glorieuse encore du jour de sa Résurrection, est-elle une pierre d’achoppement pour tout un chacun. Il faut choisir : ou l’on va vers lui pour se prosterner et l’adorer, ou l’on va refuser sa divine intervention et tout faire pour effacer la réalité de sa présence (le massacre des saints Innocents).

Ce choix face à la manifestation du Seigneur est proposé à chacun car elle reste un mystère. Et l’Épiphanie comme la Résurrection demande un acte de foi.

Père François Scheffer



Agenda paroissial
A souligner cette semaine





Tous les articles de la rubrique