Accueil > Vie de la paroisse > Feuille d’Informations Paroissiales > 781 - Edito sur la Création

Vie de la paroisse / 781 - Edito sur la Création

Notre maison commune

Le thème de l’écologie est de plus en plus prégnant, dans notre société. Les canicules de cet été, la fonte des glaces, le plastique dans les océans, les incendies en Amazonie, l’extinction de millions d’espèces : autant d’évènements qui provoquent la mobilisation de personnes de plus en plus nombreuses, à commencer par les jeunes.

Une femme me disait : « Pour nous qui n’avons que 30 ou 40 ans à vivre, nous pouvons penser que nous ne connaîtrons pas la catastrophe climatique et environnementale. Mais pour les jeunes, c’est une certitude : ils la connaîtront si on ne prend pas des mesures radicales. » Les manifestations des jeunes les vendredis ainsi que la venue de Greta Thunberg à l’ONU dernièrement nous le montrent. Celle-ci a interpellé de manière très virulente les chefs d’état : « Comment osez-vous ? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses. Les gens souffrent, les gens meurent. Des écosystèmes entiers s’effondrent, nous sommes au début d’une extinction de masse et tout ce dont vous pouvez parler, c’est de l’argent et du conte de fée d’une croissance économique éternelle. Comment osez-vous ? » Cette semaine, le mouvement écologiste Extinction Rebellion mène des actions dans une soixantaine de capitales dont Paris.

De ces mouvements, l’Église n’est pas en reste. Par son Encyclique Laudato si’, le Pape a repris et développé l’enseignement de ses prédécesseurs sur cette question. Grâce à eux, des chrétiens de plus en plus nombreux s’engagent pour ce que le Pape appelle « la sauvegarde de la maison commune ».
Et les jeunes en tête ! Début juillet, les lycéens de l’aumônerie lançaient le site laudato.site sur lequel, chaque semaine, un défi est proposé pour que nous aussi, nous prenions notre part. La paroisse Saint-Antoine a créé, il y a quelques mois, un groupe Laudato si’. En organisant cette messe pour la création, ce dimanche, il a le désir de vous sensibiliser et de vous inviter à prendre votre part dans cette cause.
Les 23 et 24 novembre prochains, les Journées d’amitié seront l’occasion d’une multitude de petites initiatives pour montrer notre détermination à laisser aux jeunes générations une planète habitable.
Ce n’est pas d’abord un acte politique : c’est un acte d’amour.

P. François Lainé



Agenda paroissial
A souligner cette semaine