Accueil > Vie de la paroisse > Feuilles d’Informations Paroissiales > Edito du Père Edouard Dacre-Wright - 2 mai 2021

Vie de la paroisse / Edito du Père Edouard Dacre-Wright - 2 mai 2021

Les glycines de Dieu


À qui n’est-il pas arrivé, dans des moments de découragement, de se dire que sa vie était inutile, stérile et avait bien peu de poids dans ce monde aux 7 milliards d’individus ? Dieu, Lui, ne voit jamais notre vie ainsi !
En ce temps de l’année, nous pouvons admirer des glycines magnifiques, que des propriétaires ont taillées avec soin, et qui débordent de fleurs exhalant leur parfum délicat. Ces glycines sont une belle image de ce que Dieu veut faire de nos vies. « La gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. » Dieu veut que notre vie soit belle, lumineuse, féconde, répandant un délicat parfum d’œuvres bonnes. Avouons-le, c’est aussi notre désir secret et profond.
La façon dont Dieu conçoit cette fécondité ne rejoint pas forcément celle du monde : il ne s’agit peut-être pas d’être connu et adulé médiatiquement, ni de réussir professionnellement en devenant le nouveau Steve Jobs français, ni de nous enrichir en accumulant nos richesses tel le Picsou moyen. Non, la fécondité à laquelle le Père aspire pour nous est celle de l’amour, celle que nous manifeste la vie des saints comme saint Damien de Molokaï, saint Vincent de Paul, ou sainte Mère Teresa.

Le Père s’occupe de chacun de nous pour que nous puissions déployer nos vies dans une fécondité surabondante. Cela demande, de notre côté, que nous adhérions à cette volonté et que nous cherchions à demeurer unis au Seigneur Jésus avec l’aide efficace des sacrements de la confession et de l’Eucharistie, nommés à bon escient, sacrements de la route, car en dehors de Lui, nous ne pouvons rien faire de bon. Cela demande aussi que nous acceptions d’être émondés par le Père : « tout sarment qui porte du fruit, [le Père] le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage. », c’est-à-dire que nous Le laissions purifier notre esprit pour réfréner notre agitation égoïste, pour nous, et épouser les sentiments du Christ qui, dans tout ce qu’Il fait, le fait en vue des autres.

Bien sûr, cela exige un vrai travail patient et quotidien de notre part, mais le Père ne nous laisse pas seuls, puisque nous sommes réconfortés par l’Esprit Saint, et encouragés par tous nos frères, les saints, qui nous manifestent que oui, vraiment, chacune de nos vies est appelée à porter du fruit et du fruit en abondance. Amen.

Abbé Édouard DACRE-WRIGHT

Feuille d’informations paroissiales du 2 au 9 mai 2021


Nouveau contenu
sur SAQV.fr


Rechercher
sur SAQV.fr


Agenda paroissial
A souligner cette semaine